Mannequin


Du matin jusqu’au soir mon corps est mon travail

Tous les pores de ma peau connaissent tous les onguents

J’ai cent mille fois peigné ma chevelure de paille

Et j’ai peint sur mes ongles toutes les couleurs du temps


Je porte bien l’éphémère, ma beauté m’appartient

Mais les œuvres qui m’habillent, parcourent si peu mon corps

Elles s’effacent, se renouvellent, mais ne me rendent rien

Je suis leur présentoir, mais pourtant pas leur sort


Mon aventure d’actrice, ma paye me le rend bien

Mais tous les compromis, de ce rêve éreintant

N’en valent que peu l’enjeu, c’est ma vie qui déteint

Dans cette jeunesse brisée par ce travail errant


Je mange peu, souris tant, mais je n’suis pas heureuse

On gagne comme on descend, dans cette histoire scabreuse

Tous les flashs qui m’atteignent, que seront-ils demain ?

Me feront-ils monter ou bien descendre du train ?


J’ai été une princesse, un homme, même un vampire

Shootings improvisés ou mises en scène parfaites

On fait de mon meilleur, ce qui existe de pire

L’arrogante vanité habille ma peau refaite


Quand tout sera fini, les voyages à Paris

A Tokyo ou Milan, les défilés de mode

Mon book et mes albums, ils achèveront cette vie

A trente ans tout au plus, que la Beauté érode

 

 

Contact us